Trouver sa voie


4 mn de lecture

Reading Time: 4 minutes

De nos jours, on trouve des acteurs talentueux, des hommes et des femmes d’affaires inspirants, des musiciens de génie : des gens qui ont réussi en trouvant leur voies...

Quand on se cherche, on en vient à brader sa valeur et se demander continuellement si on a de réelles compétences (ou du talent). Avec le recul, je pense que tout un chacun peut trouver sa voie en passant par ces quatre stades.

Stade 1 : Passion

Bon nombre de personnes se disent peu bavardes ou timides… jusqu’à ce qu’elles soient branchées sur la bonne fréquence : celle  qui éveille leur esprit. Il s’agit du sujet qui les passionnent.

Pour certains le sujet passionnant c’est la mode, la science fiction, la politique, l’informatique, la vente ou le business. Ce pourquoi la plupart d’entre nous seront indifférents, d’autres le trouveront très intéressant. Si on vous disait calme et silencieux, vous vous agiterez quand on vous parlera de musique ou de mode par exemple.

La passion aider à s’exprimer, à donner son opinion et dans le meilleur des cas, à parler pendant des heures et des heures de ce qu’on aime. Vous avez compris, la passion rend énergique, la passion délie les langues.

Si vous souhaitez savoir quelle activité vous passionne, répondez à ces 3 questions :

  1. Ce que j’aime faire quand j’ai du temps libre. Est-ce qu’il s’agit de lire, de dessiner, de rendre visite à des amis, d’aller au ciné, de faire du sport, de regarder la télé, d’écouter ou jouer de la musique, ou de ranger et d’organiser ?
  2. Est-ce que je faisais la même chose étant plus jeune ?
  3. Quel sujet de conversation revient à chaque fois avec mes amis les plus proches, mes collègues, ma famille ? Parle-t-on de politique, de musique, de football ou autre ?

Stade 2 : Brio

En matière de productivité, ce qui rend une personne unique, c’est ce qu’elle sait faire avec un effort minimum; mais qui permet un résultat effectif.

Si les gens autour de vous trouvent que cela exige un effort considérable d’organiser et de ranger; d’écrire une chanson ou de composer une mélodie; de trouver des idées et proposer des solutions, mais que pour vous ce n’est absolument rien, c’est que vous jouez de vos talents…

Selon mes croyances, Dieu dans son inépuisable bonté partage ses biens. Il délivre un trésor à tous, selon les capacités de chacun à les gérer. Mon point est que tout être humain excelle dans au moins un domaine qui est nécessaire aux autres. C’est la raison pour laquelle nous avons besoin d’être connecté les uns aux autres.
Si vous analysez par exemple vos réflexes naturels (les tâches que vous aimez exécuter sans que cela ne vous coûte un grincement de dents) et écoutez ce qui se dit de vous : ce pourquoi votre entourage aime à vous solliciter, il sera facile de répondre à la question de votre vocation.

Prenons l’exemple de ces trois personnes  :

« Patrick, pourrais-tu me rendre un service ? J’ai besoin que tu m’aides à rédiger un business plan. Je ne connais personne d’aussi doué que toi pour lancer des projets. »

« Ouah Marie, c’est toi qui a fait ce gâteau !? Il a l’air tellement bon. J’en ai l’eau à la bouche. Je me rappelle encore de celui que tu as apporté à l’anniversaire de ma fille… »

« Élodie, on peut s’appeler ce soir ? J’ai besoin de tes lumières. Là, ça ne va pas du tout…. »

Voulez-vous savoir ce qui rend Patrick, Marie et Élodie si productifs ? Chacun a trouvé sa voie me direz-vous. Oui, mais encore mieux : chacun est passionné par ce qu’il fait.

On dit d’une personne qu’elle est talentueuse lorsqu’elle sait jouer d’un instrument, cuisiner, imiter, etc. C’est vrai, mais pour exprimer du talent, il faut de l’énergie et de la passion. Comme ces trois personnes, je peux étudier toute la nuit, chercher à comprendre comment résoudre un problème et ensuite le partager avec d’autres même gracieusement.

Ce qui fait qu’on peut se lever tôt le matin ou se coucher tard le soir sans compter les heures, c’est ce qu’on fait avec brio.

Stade 3 : Exaspération

Il a des gens qui déteste le désordre. Certains les diront maniaques. Pourquoi ? Parce tout le monde n’a pas besoin de voir les choses à leur place pour se sentir en paix.
Ce qui exaspère quelqu’un en général est le signe de ce en quoi il croit et peut contribuer.

Sur cette terre, chacun peut apporter sa pierre à l’édifice, mais au lieu de ça on préfère critiquer. Remarquez également que dans la vie de tous les jours, on fait très rarement l’éloge des spécialistes de la critique. Cependant, on aime à promouvoir les héros, les gens qui s’occupent des choses que les autres négligent.

Pourquoi personne ne voit ce que vous voyez ? Pourquoi les autres ne s’en occupent pas ? Vous vous demandez pourquoi ? C’est parce que vous  avez la solution.

Stade 4 : destination finale

Si avez suivi les trois premières étapes, c’est que vous pouvez aisément expliquer à d’autres comment trouver sa voie. Mieux encore, vous êtes désormais apte à répondre à la question suivante :

Quelle est ma destination ? Où ai-je envie de me rendre ?

Souhaitez-vous une réussite professionnelle, un ménage heureux ou peut-être améliorer votre vie ? Ou souhaitez-vous contribuer à quelque chose de plus grand que vous-même ?

Trouver sa voie, amène à se familiariser avec la notion de dépassement de soi. Là où la plupart des gens sont tournés vers la résolution de besoins élémentaires : se loger, se marier, avoir un boulot, rembourser ses dettes, vivre dans une grande maison, etc; vous serez inspiré et inspirant. Et la seule et unique manière de faire est de s’ériger « en solution » qu’importent les circonstances que l’on traverse.

Si vous réussissez pour les autres, vous réussirez bien évidemment pour vous. Donc si votre destination finale est de contribuer activement à un changement, commencez tout doucement à ouvrir vos pensées sur la résolution de problèmes liés à votre place dans votre famille, dans votre entreprise, dans la société ou dans le monde. Vous serez que peut fier de votre capacité à contribuer à un quelconque développement.

Marius-sig