Technique de visualisation


3 mn de lecture

Reading Time: 3 minutes

On entend souvent dire que la visualisation est un processus de préparation mentale : une manière de stimuler le subconscient aux objectifs de réussite. C’est tout à fait vrai, mais comment l’appliquer quotidiennement ? Quels sont les techniques de visualisation pour enclencher le bon mécanisme ?

J’ai une petite histoire à vous raconter qui, je pense peut vous guider vers des éléments de réponses.

L’histoire du trombone

C’est l’histoire d’un courtier en immobilier de 23 ans. Ce jeune homme avait disposé sur son bureau deux pots à crayons. L’un était rempli de 120 trombones et l’autre était vide. Son idée était de remplir la boîte à crayon vide de trombones au fur et à mesure de sa journée de prospection. Quand il lançait un appel, il déplaçait un trombone du pot plein vers le pot vide. C’était son rituel. Chaque jour, 120 trombones bougeait d’un pot à l’autre. Cette petite habitude lui a permis de monter très rapidement les échelons. En 18 mois, il a fait gagné 5 millions de dollars à sa société. À 24 ans, il percevait un salaire annuel de plus 75 000$ (l’équivalent de 125 000 $ aujourd’hui).

Comment définir la visualisation ?

Visualiser est le fait d’imaginer les résultats que vous souhaitez obtenir à l’avance. En d’autres termes, si vous avez un but à atteindre, trouvez le moyen de vous inspirer avec des éléments gagnants. Vous pouvez par exemple lire, observer ou écouter des personnes qui ont réussi afin de mieux visualiser votre réussite.

Lorsque que vous offrez à votre esprit des images d’un but précis à atteindre, votre cerveau se met à la recherche de toutes sortes de ressources utiles et pratiques pour accomplir davantage. Plus vous arrivez à concevoir des images se rapprochant de vos objectifs, plus vous les atteindrez facilement. Pourquoi ? Parce vous vous imprégnez de votre réalité future…

La visualisation est une technique qu’il faut intégrer à une routine. Elle devient efficace lorsque vous vous attachez à la répéter quotidiennement : tous les matins et tous les soirs. Un peu comme la méditation. Vous pouvez pratiquer l’exercice de la visualisation en relisant par exemple votre liste d’objectifs à haute voix ou en construisant un contexte propre à votre but final. Si par exemple vous imaginez le succès avec une belle et magnifique maison avec vue sur la mer, accordez-vous deux minutes pour écouter un enregistrement avec le bruit des vagues.

La visualisation fonctionne avec un mécanisme

Des études scientifiques ont prouvé que la visualisation d’une tâche, d’une action, d’un objectif permet de parfaire sa réalisation. Presque tous les sportifs de hauts niveaux le savent. Ils ont connaissance du fait que pour réussir, il faut transmettre au cerveau les images adéquates et/ou trouver un mécanisme (une ressource utile) qui déclenche les bonnes actions.
Dans l’histoire du trombone, on retrouve un élément qui déclenche l’action. Le fait d’avoir les trombones devant les yeux poussait le jeune homme à honorer l’engagement qu’il s’est fait de passer 120 appels par jour. C’est une excellente technique de visualisation qui lui a permis d’être en accord avec ses objectifs. Il se voyait réussir : obtenir 75.000$ dollars de salaire annuel, il fallait alors un moyen de passer plus d’appels.

L’histoire la plus connu du pouvoir de la visualisation est celle de l’acteur Jim Carrey qui s’est fait en 1981 un chèque à son nom (d’une valeur  de 10 millions de dollars postdaté pour 1991).

Visualiser sa réussite est simple : il faut trouver de quoi se stimuler. Si vous voulez écrire un livre, vous pouvez vous aussi déplacer un trombone à chaque fois que vous écrivez une page (ou  1000 mots). Si vous souhaitez entretenir votre forme, vous pouvez déplacer l’objet de votre choix, d’un endroit à l’autre, après chaque série d’exercices.

La visualisation vous permettra de réussir si vous savez comment tracer sur votre parcours des indicateurs mesurables et quantifiables. Des éléments qui vous aideront à suivre vos progrès, à tracker vos habitudes et à garder la motivation.

Créer votre premier mécanisme de visualisation

Il n’ y a aucune limite à l’utilisation de la stratégie des trombones. La seule recommandation que je peux vous faire est de commencer petit. Si votre objectif est de faire 100 pompes chaque jour, commencez avec 5 trombones et déplacez-les à chaque fois que vous ferez une série de 10. Si vous souhaitez démarcher 20 clients par jour, commencez avec 10 trombones et déplacez-les après chaque coup de fil passé. L’idée est de diviser votre objectif par deux (ou même par trois).

Cet article est un extrait du chapitre 4 de mon livre Routine Power disponible ici.

Marius-sig