La stratégie de la résilience


3 mn de lecture

Reading Time: 3 minutes

Faire face aux difficultés fait partie de la vie. Comme pour la plupart d’entre nous, ma vie n’a jamais été un long fleuve tranquille. J’ai eu à me battre pour acquérir presque tout. Et qu’est-ce que j’ai pu tirer de mes diverses expériences ? Essentiellement une chose : ce n’est pas le type de challenge que nous rencontrons qui compte, mais la façon dont nous les affrontons. Ma méthode a été de développer un mental de champion ou plutôt une stratégie pour résister aux épreuves de la vie : la résilience.

1. Refuser d’abdiquer

Lorsque vous avez l’impression d’avoir donné le maximum et que votre but semble encore lointain, il peut vous arriver de vouloir baisser les bras. Ce qui est tout à fait normal. Mais non ! Vous devez continuer de croire en vos rêves. Les obstacles, les difficultés, les imprévus sont là pour vous rappeler que je vous êtes sur la bonne voie.

Il faudrait d’ailleurs savoir que derrière chaque projet se cache une période sombre : une épreuve que l’on pourra nommer le test du champion. Si vous abandonnez, c’est probablement que vous ignorez ce qui suit :

Après toute crise, il y a une période de restauration. Après la pluie vient le beau temps. Après les larmes viendra le sourire. Demandez-vous pourquoi certains réussissent et d’autres pas ?

Raison numéro 1 : Ceux qui ne réussissent pas arrêtent d’y croire.

Raison numéro 2 : Ceux qui ne réussissent pas, continuent de croire mais n’agissent plus. Ils attendent le miracle.

Continuez de croire, n’abandonnez pas. En refusant d’abandonner, vous apprendrez de nouvelles leçons de vie, vous développerez de nouvelles aptitudes, vous renforcerez aussi votre mental. Vous en sortirez plus fort. Nietzsche n’avait t’il pas dit un jour : Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ?

Il n’existe aucun grand succès sans de grands obstacles à affronter. Soyez de ceux qui n’abandonnent jamais. Soyez de ceux qui ne s’arrêtent pas à moins d’un mètre de la ligne d’arrivée. Soyez de ceux qui refusent de se laisser abattre par les émotions.

2. Composer avec les difficultés

Dès que je me retrouve confronté à un problème, j’essaie d’adopter un raisonnement différent. Comment ? En cherchant des solutions. J’arrête toutes mes activité et je prends du temps pour réfléchir à comment contourner cet obstacle. Après ma routine résilience, je prends un calepin, un stylo et j’écris. Pour un problème il y a un nombre illimité de solutions. Je vais donc vous indiquer mon approche : les 4 règles de résilience.

Attitude de résistance n°1

Quand une mauvaise nouvelle vient gâcher votre entrain et fait baisser votre énergie, sortez de chez vous. Mettez vos baskets, allez prendre l’air, faites un footing et terminez par une série d’exercices. Faites ce que vous voulez : une série de pompes, d’abdominaux; allez à la salle de sport, mais bougez-vous. Revenez ensuite me pondre soit un objectif 100 fois plus ambitieux ou soit une liste de solutions pour résoudre votre problème.

Si vous ne trouvez pas vos pensées ingénieuses ou incroyables, c’est que vous pouvez faire encore mieux…

Attitude de résistance n°2

Ne vous focalisez jamais sur ce qui ne va pas ou sur ce que vous n’avez pas. C’est une mauvaise habitude qui génère du stress et de l’anxiété. La clé pour sortir d’une mauvaise passe est de vous souvenir de ce qui a marché dans votre vie. Rappelez-vous de vos succès passés. Nous en avons tous. Remémorez-vous ces réussites et soyez reconnaissant pour tout ce que Dieu a permis dans votre vie.

Attitude de résistance n°3

Lisez votre plan des 10 ou 20 prochaines années.

Ne me dites surtout pas que vous n’en avez pas !? ! Si c’est vraiment le cas. Voici encore une autre règle que vous devez respecter : ayez toujours une vision lointaine de ce que vous souhaitez réaliser. Si vous n’avez pas de plan commencez à en établir un. Avec un plan à long terme, vous n’avez pas le temps de vous morfondre sur les galères d’une journée, d’une semaine ou même d’un mois.

Attitude de résistance n°4

Écoutez un audio de motivation ou échangez avec une personne positive.

Conclusion

Toutes les fois où votre moral sera au plus bas, pensez à comment vous relever. Réfléchissez à ceci : si vous êtes dans les périodes les plus basses de votre vie, c’est qu’il arrivera très prochainement une période haute. Souvenez-vous de la stratégie de résilience afin de revenir rapidement à un état d’esprit clair et limpide.

Marius-sig