Le danger de faire plusieurs choses à la fois


2 mn de lecture

Reading Time: 2 minutes

Comme il est possible de lire pendant qu’on écoute de la musique ou préparer le dîner tout en ayant une conversation téléphonique, beaucoup pensent que faire plusieurs choses à la fois rend plus efficace. C’est une utopie !

Faire plusieurs choses à la fois est une habitude qui fait perdre 10% de l’acuité intellectuelle. Cela équivaut à perdre une nuit de sommeil ou fumer du cannabis : Journal of Experimental Psychology.

Pourquoi dit-on que pratiquer le multitâche est pire que fumer de la marijuana ?

Faire plusieurs choses à la fois, fait appel à deux ressources : les choses sur lesquelles vous devez focaliser votre attention et les messages que votre cerveau doit transmettre à votre corps pour que vous agissiez. Lorsque vous voyez une personne conduire et téléphoner en même temps, vous avez l’impression qu’elle gère la situation. En réalité, son attention n’est pas optimale. Dans le détail, elle ne peut pas se concentrer sur toutes les informations. Earl Miller, un chercheur de l’Institut de Technologie du Massachusetts (MIT) a découvert que notre cerveau ne peut répondre qu’à une seule stimulation visuelle à la fois. En d’autres termes, nous ne pouvons nous concentrer que sur une seule chose à la fois. Dès que d’autres éléments entrent en ligne de compte, le cortex pré-frontal du cerveau bug. Il faut un certain laps de temps pour assimiler le fait qu’un changement a été effectué.

Que se passe-t-il selon vous quand vous réalisez un beau jour que vous avez passé votre journée (ou votre semaine) à être au four et moulin sans pour autant avoir l’impression d’avancer ?

Les changements instantanés rendent moins productif et créent un bug dans le cerveau. De plus, pratiquer constamment le multitâche peut clairement griller des neurones. C’est la raison pour laquelle on compare cette activité à de la consommation de drogue. Les études du Journal of Experimental Psychology ont également révélées une réduction de matière grise (la partie qui traite l’information) chez les individus adeptes du multitâche.

Le cerveau fonctionne comme un ordinateur…

J’ai entendu dire que nous fonctionnons un peu comme des ordinateurs. Nous nous disons être capables de gérer plusieurs choses en même temps, mais pour être efficaces et voir les projets se concrétiser, nous devons au bout de chaque tâches faire des enregistrements, mettre une chose de côté et passer à la suivante.

L’esprit ne peut être concentré à 100% sur deux tâches importantes (ou deux projets) en même temps. Soit vous êtes en train d’écouter ou d’apprécier un de vos morceaux préféré et vous abandonnez l’option lecture. Soit vous consacrez toute votre attention à la conversation que vous avez en ce moment et vous remettez la préparation du dîner quand vous serez libéré. Dans la vie de tous les jours ces deux exemples ont peu de valeur car il est rarement question de faire travailler sa créativité quand on écoute de la musique ou quand on cuisine, mais lorsque des résultats sont attendus comme dans le cadre professionnel, le niveau de la performance sur une période de 30 jours se fait sentir. Encore une fois, posez-vous la question suivante : est-ce que j’arriverai à rédiger un courrier (et aller au bout de mes idées) si j’engage une conversation en même temps ? La réponse est non ! L’écriture est le meilleur exemple pour vous montrer que l’esprit ne peut être performant s’il est distrait. Si on vous interrompt, il vous faut au moins quinze minutes pour vous remettre les idées en place. Faire plusieurs choses à la fois permet une capacité intellectuelle partielle, là où votre cerveau a besoin d’une concentration totale.

Du côté de Psychologie Magazine

  • Travail : osez l'imperfectionTravail : osez l'imperfection
    [HAPPY WORK] Assumer de ne pas tout savoir, reconnaître ses erreurs, savoir s’excuser… En entreprise, il est urgent de mettre…
  • Elles veulent faire un bébé toutes seulesElles veulent faire un bébé toutes seules
    Elles sont dans la trentaine et désirent devenir mère. Mais elles sont célibataires ou n'ont pas de compagnon prêt à…
  • Est-ce qu’on se pose trop de questions ?Est-ce qu’on se pose trop de questions ?
    C’est notre activité préférée. L’enfant, dès qu’il est en âge de parler, s’interroge. Les philosophes y consacrent toute leur énergie.…
  • Ce que la réussite a changé en moiCe que la réussite a changé en moi
    Un animateur, une écrivaine, un comédien, une sportive, une chef cuisinière... D’origine modeste, tous ont "réussi". Nous les avions interviewés…
  • J’ai envie de faire l'amour quand…J’ai envie de faire l'amour quand…
    Un corps entraperçu sous la douche ; le ronronnement d’un sèche-cheveux… Le désir a ses raisons que la raison ne…
  • Esther Perel : les couples ont besoin d'airEsther Perel : les couples ont besoin d'air
    La psychothérapeute Esther Perel met en garde les couples trop proches, trop… amoureux ! Car, dit-elle, « l’érotique exige de…
  • Les signes qui montrent que vous avez besoin d'une détox santéLes signes qui montrent que vous avez besoin d'une détox santé
    Foie, reins, peau... Ce sont eux qui, jour après jour, nettoient notre organisme et nous procurent notre tonus. Mais quand…
  • La fatigue : nouveau mal du siècle ou revendication sociale ?La fatigue : nouveau mal du siècle ou revendication sociale ?
    Fatigue, burn-out, surcharge mentale… ces notions prennent une nouvelle ampleur avec les restrictions liées à la pandémie. Pourquoi parle-t-on autant…
  • Tout conflit peut se transformer en un dialogue paisibleTout conflit peut se transformer en un dialogue paisible
    Et si la paix des hommes reposait sur le langage? Apôtre de la communication non violente ou CNV, Marshall Rosenberg…
Propulsé par Flux RSS WordPress