21 jours pour changer une habitude


3 mn de lecture

Reading Time: 3 minutes

Les psychologues disent qu’il faut en moyenne 21 jours pour changer une habitude. Certains parlent de 30 jours, d’autres de 66 jours ou encore de 100. Selon mon expérience, le temps pour changer une habitude varie selon le pouvoir de l’habitude, la fréquence de répétition de l’habitude et le but à atteindre.

Le pouvoir de l’habitude

Charles Duhigg explique dans son livre à succès le pouvoir des habitudes que 45% de ce que nous faisons au quotidien tient de nos habitudes. Cela signifie par exemple qu’à chaque fois que vous vous asseyez dans le canapé, il est probable que vous ayez envie d’allumer la télévision. Pourquoi ? Parce que vous y êtes habitué. Toute la puissance cachée derrière cette habitude tient du fait qu’après avoir répété à maintes reprises cette action, elle fait partie intégrante de votre quotidien. Que vous le vouliez ou non, vous allez agir. Cela deviendra un rituel.

Lorsque vous répétez jour après jour une action, une ligne directrice se crée dans votre cerveau. Un peu comme lorsque vous pliez une feuille de papier en deux. Si vous la dépliez, le pli forme une voie. C’est de cette manière qu’une habitude devient automatique.

Avez-vous déjà eu l’intention de faire des choses positives et réaliser que vos actions vous ont menées vers un résultat négatif ? Je l’ai vécu à plusieurs reprises. Mon intention était de réussir, mais mes habitudes y ont fait obstruction. À chaque fois, mes habitudes ont surpassé ma raison, mes ambitions et mon intellect. À ces diverses expériences, j’ai assimilé les habitudes à une force beaucoup plus puissante que le pouvoir du désir et de la volonté.

John Dryden, un poète anglais du 17ème siècle disait ceci :

« Nous façonnons d’abord nos habitudes, puis nos habitudes nous façonnent. » C’est tout à fait vrai. Une seule habitude maintenue pendant 21 jours peut vous propulser vers une métamorphose

La fréquence de répétition des habitudes

Le premier objectif à viser lorsque l’on veut changer une habitude consiste à adopter un nouvel état d’esprit. Prendre conscience que vos habitudes vous barrent la route est un bon début, mais pour être efficace, vous devez changer votre manière d’aborder vos difficultés. Vous devez vous attaquer à la racine du problème : « le pourquoi ».

On entend souvent dire que pour obtenir des résultats significatifs, il faut prendre des mesures drastiques. C’est un mythe. La réalité est que les changements draconiens ne tiennent jamais, car ils sont en contradiction avec les forces naturels qui équilibre une vie.

Les habitudes façonnent les comportements par le biais de la fréquence à laquelle les actions sont répétées. Cette fréquence crée un équilibre : plus une action est répétée, plus elle devient normale et semble invisible. C’est le principe même de l’habitude.

Lorsqu’une personne tire trop fort d’un côté ou de l’autre de la corde,  les forces invisibles de l’habitude la ramènent à l’équilibre. J’ai essayé à plusieurs reprises d’apporter quelque chose de nouveau à ma vie en visant l’exceptionnel. Au bout de quelques mois, je me retrouvais là, au même point. Pourquoi ?  Parce qu’un changement radical rencontre toujours des obstacles colossaux. Presque tous ceux qui ont essayé de passer du tout au tout, en ont fait l’expérience. Vous sautez un repas et vous vous attaquez aux séances de sport pour perdre du poids, deux semaines plus tard, vous retournez à la case départ. Il vous faut réaliser que vous luttez contre des forces qui veulent équilibrer les choses en vous ramenant à votre style de vie précédent. Vous pourrez peut-être battre l’équilibre pendant un moment, mais très vite votre énergie s’estompera et une régression va s’opérer.

Si vous désirez un changement durable travaillez-y progressivement. Pourquoi ? Parce qu’en appliquant scrupuleusement chaque méthodes apprises par la pratique, vous en tirerez une satisfaction qui vous rendra encore plus efficace. Vouloir changer est un objectif réaliste, mais il ne peut être durable que lorsque que la force de la résistance est proportionnelle à la taille et à la vitesse du changement. En d’autres termes, plus vous essayez de changer rapidement, plus vous risquez de tomber bas. Lorsqu’un athlète s’entraîne trop, il finit par se blesser. Lorsqu’une personne devient riche sans acquérir le mécanisme des finances, elle devient pauvre du jour au lendemain. C’est ce qu’il y a de paradoxal dans le changement des habitudes.

La meilleure solution est de vous concentrer sur des améliorations quotidiennes afin de changer l’équilibre des forces. Un peu comme si vous construisiez un monument : une brique par jour.

Le but à atteindre

Faut-il plus de 21 jours pour changer une habitude ? Oui et non. En dépit des points précédemment évoqués, je pense que la vraie question à se poser est la suivante :

« Au bout de combien de temps obtiendrai-je des résultats différents ? »

Si c’est la question que vous vous posez, la réponse est que cela dépendra des objectifs à atteindre. Pour ma part, il a fallu très exactement deux ans pour que je puise apprécier la vie que je mène aujourd’hui. Il m’a fallu tout déconstruire pour mieux construire. Je trouve cependant mes habitudes d’aujourd’hui plus faciles à pratiquer et plus efficaces qu’auparavant. Pour la simple raison que je les développe autour des buts que je souhaite atteindre.

Cet article est un extrait du chapitre 3 de mon livre Routine Power disponible ici.

 

Marius-sig